Marche des jeunes du C 25 en banlieue: Entre faible mobilisation et refus du préfet de guédiawaye de les accueillir…

Appuyés par deux députés (Toussaint Manga et Marie Sow Ndiaye), les jeunes du C 25 voulaient battre, hier, le macadam dans la banlieue, précisément entre Pikine et Guédiawaye. Mais, ils n’ont pas réussi le pari de la mobilisation.

Plus que déterminés, ils ont, malheureusement, aussi été snobés, renseigne le quotidien L’Observateur, par le préfet de Guédiawaye qui a refusé les accueillir à la devanture de ses locaux pour accuser réception de leur mémorandum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *