Macky sur la bouée Aliou Sall » « Je l’ai à l’œil, s’il commet une faute, il sera sanctionné comme les autres »

i-senegal.net-Le chef de l’État qui avait promis de ne jamais nommer son frère déclare l’avoir fait sur la base du mérite de ce dernier. Macky Sall déclare avoir longtemps sacrifié Alioune Sall et il ne pouvait pas continuer à le priver davantage. « Quand je suis arrivé au pouvoir, il était fonctionnaire au ministère des Finances, je lui ai dit qu’il ne pouvait pas travailler pour l’État, je lui ai demandé de s’éloigner de moi du fait du traumatisme que le Sénégal a connu. Il a démissionné et il est allé dans le privé. Quand il y a eu du pétrole, on n’a dit que j’ai donné du pétrole à mon frère, alors que c’est l’ancien régime qui a accordé les licences. Je lui ai demandé de démissionner ».

Sur le plan politique également, le chef de l’État soutient que son frère a voulu être député, mais les gens ont crié disant qu’il voulait faire de lui le président de l’Assemblée nationale. « Je lui ai demandé de renoncer. Il y a eu de la grogne chez ses partisans, mais je lui ai dit : si tu veux m’aider, fais ce que je te demande. Il a accepté. Il est allé ensuite se battre à la base à Guédiawaye ». Pour tout cela, Macky Sall estime que son frangin méritait qu’il lui confie la Caisse de dépôt et de consignation. « Je l’ai à l’œil, s’il commet une faute, il sera sanctionné comme les autres », affirme-t-il

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *