Phase 2 du PSE : Le Sénégal veut lever 2850 milliards à Paris

i-senegal.net-Le Sénégal rencontre ce lundi au siège de la Banque mondiale, à Paris, ses partenaires techniques et financiers, en vue de lever 4.684 milliards de francs CFA pour le financement du Plan d’actions prioritaires (PAP) 2019-2023 dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (PSE) d’un montant global de 14.098 milliards francs CFA.

Le gouvernement est déjà parvenu à mobiliser 9414 milliards de francs CFA. A Paris, il sera donc à la recherche de 4684 milliards devant provenir des partenaires techniques et financiers et 1834 milliards du secteur privé, selon une source proche du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.

À travers ce groupe consultatif organisé avec l’appui de la Banque mondiale, le Sénégal va donc chercher à « mobiliser tous les partenaires autour de la phase II du PSE et de converger vers un développement durable décliné dans le Plan d’actions prioritaires (PAP 2019-2023) ».

« Cette conférence permettra de présenter aux partenaires techniques et financiers, aux investisseurs privés et à la diaspora, la seconde phase du PSE et les opportunités d’investissement au Sénégal, en vue de mobiliser les ressources complémentaires pour financer le développement sur la période 2019-2023 ».

Le PAP a été élaboré dans le souci d’assurer « une consolidation des progrès enregistrés » avec la première phase du PSE. Il « se base sur une analyse des meilleures pratiques tant au niveau national que mondial en termes de transformation structurelle de l’économie et de croissance ».

Dans un communiqué, le gouvernement souligne qu’il « vient renforcer les bonnes performances macroéconomiques, l’offre en services sociaux de base et accélérer l’éradication de la pauvreté ».

« Pour réussir la mise en œuvre du PAP 2019-2023, le Gouvernement souhaite la mobilisation des ressources financières tant publiques que privées », explique le communiqué.

Il ajoute que « la stratégie de financement dudit plan repose sur une mobilisation optimale de ressources internes (publiques et privées) et sur un recours à des financements extérieurs (publics, privés, diaspora, etc.) ».

Au sortir du Groupe consultatif organisé dans la capitale française en février 2014, les partenaires techniques et financiers avaient pris des engagements nouveaux de l’ordre de 3.729 milliards de FCFA. Ces nouveaux engagements étaient venus s’ajouter aux 2.056 milliards de FCFA d’engagements qui étaient alors en cours, portant ainsi à 5.785 milliards de FCFA, le montant global levé par le Sénégal.

Le total du financement acquis s’élevait à l’époque à 9.988 milliards de FCFA dont 4.202 milliards assurés par l’État.

En février dernier, le quotidien national « Le Soleil » indiquait que le gouvernement sénégalais avait dépassé ces chiffres en parvenant à lever 4 610 milliards FCFA, soit 881 milliards FCFA de plus que le montant initialement annoncé, avec un taux de concrétisation de 124%, pour le financement 2014-2018 du Plan Sénégal Emergent (PSE).

Après la rencontre avec les partenaires techniques et financiers, il est prévu mardi un forum des investisseurs. Le chef de l’État, Macky Sall, devrait être présent lors des travaux.

 

Auteur: De l’envoyé spécial de l’APS : Amadou Samba Gaye – APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *