« Cheikh Diop aurait pu être sauvé »

i-senegal.net-Avocat de Cheikh Diop, l’homme qui a tenté de s’immoler par le feu devant le Palais et qui est finalement mort, Me Assane Dioma Ndiaye exprime ses regrets. Selon lui, si l’ancien militaire, né en 1972, est passé à l’acte, c’est parce qu’il était désespéré. Selon l’avocat, il aurait pu être sauvé.

« L’hôpital de Fann et la prison de Rebeuss n’ont pas fait leur travail, ni assumé leurs responsabilités dans cette affaire. Il s’est dit qu’il ne sera jamais indemnisé et il est passé à l’acte », soutient l’avocat et droit-de-l’hommiste.

«Il est entré à Rebeuss avec deux bras et en est sorti avec un seul. Ne serait-ce que pour cela, l’État lui doit une indemnisation », note l’avocat sur la Rfm.

Cheikh Diop, rappelons-le, a été placé sous mandat de dépôt à Rebeuss en 2016 pour une affaire de faux documents de voyage. Pour calmer un mal qui le rongeait, les infirmiers de la prison lui ont administré une injection qui a occasionné des complications ayant nécessité l’amputation de son bras. Il bénéficiera ensuite d’une liberté d’office. A sa sortie de prison, il a attaqué l’État du Sénégal pour obtenir une indemnisation. Débouté en première instance puis en appel, il a finalement mis fin à ses jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *